Les travaux agricoles ont commencé à Beit Ommar

Partenariat Non-violence et maintien de l’agriculture en Palestine
lundi 6 octobre 2014
par  MAN
popularité : 6%

Le Centre pour la liberté et la justice a travaillé avec les agriculteurs locaux pour développer des terres palestiniennes dans la zone C. Dans le cadre de notre stratégie, nous avons lancé un programme de réhabilitation d’un terrain visant à réduire la pauvreté des familles rurales défavorisées de Beit Ommar et à garantir leur survie.

Ce projet vise à protéger les terres palestiniennes de nouvelles confiscations en encourageant les agriculteurs locaux à continuer à travailler à proximité de colonies israéliennes voisines, malgré le harcèlement quotidien par les colons. Il vise également à générer des revenus substantiels pour les agriculteurs locaux ; la culture en serres leur permet de produire des récoltes de légumes plus importantes chaque année, aidant à compenser les contraintes économiques, imposées par l’occupation.

JPEG - 77.5 ko
Avant

Depuis 1984 Beit Ommar est confronté à l’existence de la colonie israélienne Karmei Tsur qui a été construite sur ​​les biens des citoyens Beit Ommar. Depuis 30 ans, les colons ont essayé d’entraver la vie des agriculteurs qui possèdent des terres dans et autour de Karmei Tsur. Les colons déversent les eaux usées dans leurs champs, ce qui peut détruire la récolte, ils déracinent les arbres, ils attaquent physiquement les agriculteurs et utilisent d’autres tactiques vicieuses.

Nous voulons motiver les agriculteurs palestiniens à réclamer leurs terres et cultiver de nouveau. Nous voulons travailler à nouveau autant de champs abandonnés que possible. Lorsqu’une terre n’est pas cultivée pendant trois ans, l’État d’Israël est autorisé à la confisquer en s’appuyant sur une vieille loi ottomane. Nous essayons d’éviter ces confiscations en permettant aux agriculteurs de cultiver leurs terres.

Nous allons également fournir aux agriculteurs des possibilités de vendre leurs produits sur les marchés locaux ou de faire de la transformation alimentaire (confiture, sirop...). Cela permettra d’améliorer leur situation économique. Souvent, les agriculteurs ne peuvent pas vendre leur récolte en raison d’obstacles liés à l’occupation comme les points de contrôle ou les difficultés rencontrées pour obtenir des permis.

Ce projet est soutenu par les associations françaises Mouvement pour une Alternative Non violente (MAN) et l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) et est prévu pour trois ans .

Les objectifs pour l’année 2014 sont les suivants :
- Réclamer 1 hectare de terres confisquées,
- Installer des systèmes de récupération d’eau de pluie,
- Planter 1 hectares d’arbres fruitiers .

JPEG - 95.2 ko
Construction des murets

Le Centre a lancé le projet au début du mois de Septembre, la première étape consiste à terrasser le terrain, le labourer et renforcer les murs de soutènement.
La deuxième étape comprendra l’installation de la clôture, le forage d’un puits, et la plantation d’arbres. Afin d’atteindre ces objectifs, nous dépendons d’aide extérieure.

Voir le site de CFJ


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois