10ème anniversaire de la disparition du leader non-violent Ibrahim Rugova 21 janvier 2016

par MAN

Le Man Centre Alsace a adressé une lettre à la Présidente actuelle du Kosovo à l’occasion des 10 ans de la disparition du leader non-violent Ibrahim Rugova le 21 janvier 2006.
Nous avons également sollicité diverses institutions et organisations afin que des messages parviennent au peuple et aux institutions du Kosovo à cette occasion (voir article d’un média kosovar en pièce jointe - sur la photo, des membres et des sympathisants du groupe autour d’Ibrahim Rugova à Prishtinë à son retour d’exil à Rome. A ses côtés, Lutfi Haziri, actuel maire de Gjilan).
La France a répondu à notre demande par une lettre personnelle du Ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius (voir lettre en pièce jointe).
Cette réponse, affirmative, répond en outre à la demande faite à la France de soutenir financièrement le "Musée de l’indépendance du Kosovo", en fait un lieu consacré à la mémoire et à l’oeuvre de Rugova. Les membres du MAN des diverses régions françaises qui se rendirent à Prishtinë dans les années 90 se souviendront de cet endroit, la fameuse "maison des écrivains" qui tenait lieu de "Présidence", d’où s’organisait une part de la résistance civile et qui accueillait les délégations étrangères comme les nôtres à cette époque.
Le fait que l’Ambassadrice de France soit mandatée par le Ministre pour évaluer les possibilités d’un soutien, renforce l’image emblématique du Président Rugova par delà les clivages politiques qui divisent fortement la société kosovare.
Le Parlement européen, par la voix de sa vice-présidente, Ulrike Lunacek, a également rendu hommage publiquement à la mémoire de Rugova lors d’une session du Parlement européen à Strasbourg le 21 janvier 2016. D’autres institutions ont probablement adressé un message le même jour sans que nous en ayons trace. L’État du Vatican a répondu négativement (voir pièce jointe).
Le "Gandhi des Balkans", ainsi que le qualifie encore dix ans après sa disparition le quotidien kosovar Bota Sot, avait publiquement remercié le MAN dans son ensemble, dans une interview accordée à la chaîne TV ARTE à Prishtinë en 2003.



En librairie