Actions de soutien contre l’accaparement de terre en Inde

lundi 21 janvier 2013
popularité : 3%

Voici l’appel de Rajagopal, militant altermondialiste de l’Inde, disciple de Gandhi ainsi que le fondateur et président de Ekta Parishad le mouvement non-violent travaillant sur les questions d’accès à la terre, à l’eau et à la forêt en Inde.

« Chers amis,

Je vous écris pour faire appel à votre solidarité en faveur du peuple de Dhinkia [1] et des villages environnants dont la lutte contre la société coréenne POSCO a pris une tournure dangereuse à cause des mesures prises récemment par le gouvernement.

Au début de leur lutte, les populations locales essayaient de protéger 1.700 ha de terres. Au cours des 5 dernières années, ils ont déjà perdu 50% des terres qu’ils essayaient de protéger, ces terres ont été acquises par la société POSCO pour la construction d’un port de mer. Je sais que, même au sein du gouvernement, il y a des gens qui pensent qu’il n’y a pas besoin d’un nouveau port de mer, alors qu’il y a déjà un port de mer à Paradeep et qu’il n’est pas pleinement utilisé. Les populations locales ont absolument raison quand ils disent que, conformément à la récente Loi sur les droits forestiers, leur revendication pour obtenir des terres doit d’abord être réglée avant que des terres ne soient cédées à cette société. Il est tout à fait injustifié que le gouvernement tente de se soustraire à une loi pour en imposer une autre. Une fois que les gens ont des titres de propriété sur les terres qu’ils cultivent actuellement, ils décideront librement s’ils veulent céder leur terre ou non. Mais les forcer à quitter leurs terres sans examiner leurs revendications est juste un moyen intelligent pour éviter de devoir leur payer une indemnité.

En raison de la lutte du peuple, un règlement négocié avait été conclu avec le gouvernement pour suspendre toutes les acquisitions de terres. Mais maintenant, le gouvernement a repris ses efforts pour acquérir les 50% restants de la terre, malgré la décision du 30 mars 2012 du National Green Tribunal de suspendre le projet en vertu des droits environnementaux et forestiers. Comme on peut le comprendre, les gens s’opposent vivement à cette volte face du gouvernement. La lutte est devenue plus rude, mais les gens sont prêts à sacrifier leur vie pour protéger la terre sablonneuse qui les a nourris pendant des générations. Les femmes et les enfants sont à l’avant-garde de cette résistance, physiquement et symboliquement. On me signale que 18 pelotons de police ont été déployés pour mettre fin à toute résistance à l’acquisition de terres.

Lors de ma 4e visite au village de Dinkia (district de Jagatsinghpur, en Odisha), une question m’est revenue plusieurs fois à l’esprit : "Pourquoi le gouvernement de l’Odisha s’entête-t-il à satisfaire les intérêts d’une société coréenne en dépit de toutes les résistances que les gens ont mis en place au cours de ces 5 dernières années ?" L’autre question que se pose la population est de savoir pourquoi tant de gens devraient être expulsés de leurs emplois traditionnels comme la pêche, la culture du riz, et la culture et la commercialisation de la noix de bétel, dans le but de créer des emplois pour une poignée de gens "instruits". Il est difficile de trouver une réponse à ces questions. Peut-être le gouvernement a-t-il décidé d’ignorer toutes questions raisonnables et préfère-t-il utiliser la force et la police pour offrir ces terres à POSCO.
Il est temps pour nous de montrer notre solidarité avec les populations qui ont fait tout ce qui était possible pour protéger les ressources qui leur permettent de vivre. Nous devons faire pression sur le gouvernement pour qu’il renonce à ses tactiques de déplacer tant de gens pour le seul profit des entreprises et pour l’inciter à agir dans l’intérêt du peuple. S’il vous plaît, signez sans attendre la pétition sur http://tinyurl.com/support-anti-posco-struggle . Si possible, écrivez aussi directement au Ministre en chef de l’Odisha (cmorissa@nic.in ) et au Secrétaire général de l’Odisha (csori@ori.nic.in ).

Solidairement,

Rajagopal P.V
Président d’Ekta Parishad

Membre du Conseil national pour la réforme agraire, Gouvernement de l’Inde
House n ° 2/3 A, Second Floor, Bloc A
Jangpura, NEW DELHI 110 014, India
Téléphone : +91-11-24373998 / 3999
Mobile : +91-99935-92421
Site Web : www.jansatyagraha.org www.ektaparishad.com »


[1Voir carte du district de Jagatsinghpur, de l’état d’Orissa.


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois