Bilan de la quinzaine 2020

par MAN


La quinzaine de la Non-violence et de la Paix s’est tenue comme chaque année entre le 21 septembre 2020 - journée mondiale de la paix, et le 2 octobre 2020 - journée mondiale de la non-violence.

Dans la suite de la Quinzaine 2019, le thème choisi cette année était : Exerçons notre pouvoir d’agir !

Un thème fort qui méritait bien une deuxième session, pour se concentrer cette fois sur l’exercice du pouvoir collectif.

Certains groupes ont malheureusement dû annuler les activités qu’ils avaient prévues en raison des consignes sanitaires exceptionnelles dues à la pandémie, toutefois de nombreux rendez-vous ont tout de même pu se tenir.

Rétrospective sur les activités mises en place

Le MAN Vitré a projeté le film "Nouvelle Cordée" de Marie-Monique Robin. Les 25 participants ont beaucoup apprécié le documentaire et ont eu la chance de pouvoir débattre en présence de Jean Christophe Sarrot, responsable national de la commission emploi et écologie d’ATD dont les compétences et connaissances ont été précieuses lors des discussions.

A cela s’ajoute l’organisation d’une "table ronde" autour du thème du pouvoir invitant les associations qui accueillent ou accompagnent des personnes en précarité ou en situation d’exclusion : Secours catholique, Stratagem (adultes avec troubles sociaux et mentaux), AVAM (Assistantes maternelles), APPUI (accueil et accompagnement des demandeurs d’asile et réfugiés), Dignité Cimetière (accompagnement des SDF et personnes isolées et organisation de funérailles "dignes" pour ces personnes seules. Après un repas partagé pour ouvrir l’atelier, les personnes accompagnées et les accompagnateurs peuvent être écoutés. Des comédiens, membres du MAN diront des beaux textes pour ponctuer cet échange autour du questionnement suivant : "En quoi être dans cette association vous a permis de reprendre du pouvoir dans votre vie".

Avec le MAN Lyon 338 personnes ont participé à la Quinzaine de la Non-violence et de la Paix : c’est le départ de la marche Jaï jagat qui a attiré le plus de public. En effet, samedi 12 septembre, 200 personnes présentes place Charles Hernu à Villeurbanne ont marché, pour la plupart, jusqu’au centre social Georges Levy à Vaulx-en-Velin en soutien aux marcheurs qui menaient la belle aventure de rejoindre Genève en 15 jours pour la paix et la justice sociale. Les séances de cinéma ont mobilisé 103 personnes tandis que les autres animations (formations, atelier, rallye, soirée publique) ont mobilisé 35 personnes

LES SOIREES-DEBATS

-  Lundi 28 septembre 18h30-20h au centre social Bonnefoi Lyon 3e Le pouvoir d’agir pour tisser du lien social : soirée d’échanges sur les pratiques. Animée par Pascale Gautier, déléguée fédérale des centres sociaux du Rhône, et Yvette Bailly.

LES FILMS

-  Mardi 22 septembre à 20h au cinéma les Alizés à Bron « Nous le peuple » documentaire de Claudine Bories, Patrice Chagnard Débat animé par Coline Laboulais et Isabelle Limouzin
-  Mercredi 30 septembre à 20h au cinéma Aquarium à Lyon 4e « Ouaga Girls » documentaire de Theresa Traore Dahlberg Débat animé par Coline Laboulais, Claire Leservoisier et Emile (programmateur de l’Aquarium).
-  Jeudi 1er octobre à 20h au cinéma Gérard Philippe à Vénissieux « Champ de luttes, semeurs d’utopie » documentaire de Mathilde Syre Débat animé par Xavier Dormont et la réalisatrice Mathilde Syre

LES ANIMATIONS

-  Samedi 12 septembre de Villeurbanne à Vaulx-en-Velin Départ de la Marche Jaï Jagat Lyon-Genève pour la justice et la paix. La marche internationale pour « la victoire du monde » par la justice sociale et la paix, partie de New Delhi en Inde le 2 octobre 2019 et qui devait arriver à Genève le 26 septembre 2020, a été arrêtée en Arménie en mars 2020 à cause de la Covid. Le collectif lyonnais Jaï Jagat a pu cependant maintenir la marche Lyon-Genève du 12 au 26 septembre, avec 35 marcheurs permanents De nombreuses personnes ont participé aussi à la marche le temps d’une soirée, un jour, deux jours, voire plus.
-  Jeudi 24 septembre de 18h à 20h place Mazagran à Lyon 7e « Rallye digital urbain, le pouvoir d’agir dans ma ville » Préparé et animé par Coline Laboulais Il s’agissait, avec une application sur smartphone, de partir à la recherche, sur une partie du 7e arrondissement, de lieux et symboles du pouvoir d’agir : liberté d’expression, économie circulaire, autogestion et citoyenneté... Deux équipes de 2 et 4 personnes ont pu participer

LES FORMATIONS

-  Mercredi 23 septembre de 14h à 17h au local du MAN Atelier du centre de ressources pour une éducation à la non-violente et à la paix « Accompagner l’autonomie de l’enfant » Intervenantes : Isabelle Limouzin, Jany Lesueur et Marie-France Foasso
-  Samedi 26 septembre de 9h à 13h au local du MAN Lyon Formation aux Jeux coopératifs Animée par Jean-Luc Marie. Covid-19 oblige, un cadre de fonctionnement adapté a été mis en place : lavage des mains régulier et port du masque lors des exercices rapprochés.
-  Samedi 3 octobre de 9h30 à 17h au local du MAN Formation : Action non-violente et désobéissance civile Animée par Serge Perrin. En introduction, les principes de la non-violence ont été présentés, en commençant par les émotions et les besoins. L’approche de la triangulation du conflit a apporté des éléments sur le rôle du tiers et de l’opinion publique dans les conflits, en particulier sociaux. Cela a permis d’avoir les bases pour présenter les actions directes non-violentes.

Le MAN Nancy a organisé pas moins de 5 évènements, alternant entre ciné-débat, formation ou encore conférence gesticulée :
-  Film au Caméo Commanderie : « Les grands voisins – la cité rêvée » le lundi 21 septembre à 20h00 avec le réalisateur Bastien SIMON : entre 130 et 140 personnes ont assisté à la séance qui a été suivi d’un débat intéressant. Bon débat
-  Débat à La Cantoche « Ni assurance, ni assistance, la solidarité » le jeudi 24 : 20 personnes ; un des meilleurs débats ! Grande qualité d’écoute, bonne structuration des débats, interventions de qualité ; public nouveau, jeune.
-  Formation à la Fresque du climat animée par Pierre François Berrier à la MJC des 3 maisons samedi 26 septembre de 14h à 18h : 15 participants ; bien, mais les rituels de formation du MAN n’ont pas été portés par l’animateur ; bonne formation technique, à refaire ! Brigitte a écrit un article de témoignage pour Alternatives Non-violentes
-  Conférence gesticulée de Vincent Pierré « Comment j’ai raté ma transition... (Et pourtant j’étais bien informé !) » le vendredi 2 octobre à 20h00 à Vandoeuvre. 70 personnes ! Mais ce n’était pas vraiment une conférence gesticulée, plutôt une conférence humoristique.
-  formation sur la négociation animée par François Lacôte sur une journée le samedi 3 octobre. 8 participant.es, très satisfaits.

Le MAN Normandie avait préparé un café de la non-violence autour de la question : Comment exercer notre pouvoir d’agir collectif ?
Les échanges aurait été introduit par un commentaire du livre "PAYSANS, on vous aime, défendez-vous, défendez-nous, contre les pesticides de synthèse" de Daniel Cueff disponible à Indigène éditions, 2020 editions.indigene@wanadoo.fr (Prix public 4.90. Réduction en fonction du nombre de livres commandés)
C’est le récit de la remarquable résistance citoyenne d’un village breton en transition, Langouêt. Le maire, Daniel Cueff, utilise son pouvoir d’agir de citoyen et son pouvoir statutaire d’élu pour poser des actes de résistance et les médiatiser. Ce qui devint un combat collectif, malgré des freins puissants, s’inscrit aujourd’hui dans un mouvement de fond, à la fois global et planétaire. Suite aux consignes sanitaires le café à malheureusement dû être annulé mais sa préparation a tout de même permis de tirer une liste de mots clés caractéristiques d’une lutte non-violente qui pourra éventuellement guider un futur échange d’expériences, une analyse des avancées et des difficultés rencontrées à l’occasion de nos combats.

Le MAN Ile-de-France a participé au festival d’Attac Images Mouvementées qui avait pour thème « Contre la violence des dominants », à cet occasion François Marchand a animé le débat qui a suivi la projection du film « Gilets Jaunes, une répression d’Etat » au cinéma le 5 Caumartin. Patrice Coulon a quant à lui participer au débat qui a eu lieu après la projection du film « Un pays qui se tient sage » de David Dufresne à Gennevillier.



En librairie