Blocage anti-nucléaire à Faslane

Des Français bloquent la plus grande base nucléaire d’Europe pendant une heure : onze français arrêtés !

Camp de la paix, base nucléaire de Faslane, Glasgow, Ecosse, 26 mars 2007.

Ce matin, une vingtaine de militants pacifistes français ont rejoint une quarantaine de leurs camarades britanniques afin de bloquer les différentes entrées de la base nucléaire de Faslane, en Ecosse. Pendant près d’une heure, ils ont ainsi perturbé l’arrivée des quelques 7000 salariés de la plus grande base nucléaire de l’OTAN en Europe. Onze d’entre eux ont été arrêtés ainsi que 24 britanniques.

Après les pacifistes espagnols il y a huit jours, et avant l’arrivée des Allemands ce mercredi, les militants français ont ainsi voulu apporter leur contribution à un mouvement européen de mobilisation autour de ce symbole du réarmement nucléaire actuel. Comme en France et aux Etats-Unis, la Grande Bretagne tente d’imposer à sa population un programme gigantesque de réhabilitation de l’arme nucléaire pour faire de celle-ci une arme d’attaque utilisable sur le champ de bataille.
C’est tout l’enjeu du renouvellement du Trident comme des essais en cours du missile nucléaire français, le M51, dote de têtes nucléaires à puissance réduite, modèle mini-nuke.

En France comme en Grande Bretagne, ces programmes de réarmement, qui sont encore peu connus des opinions publiques, font l’objet d’une
contestation croissante. Ces deux dernières années, plusieurs inspections civiles de sites nucléaires français ont été menées pour
informer la population sur le programme M51 et ses mini bombes
nucléaires d’attaque. Comme l’a dit Jacques Chirac à l’Ile Longue en
Janvier 2006, ces armes pourront être utilisées contre les populations
de pays pétroliers qui contrarieraient notre soif insatiable d’énergie,
s’indigne Xavier Renou, porte parole du Réseau Sortir du Nucléaire et
participant au blocage.

Mais en France, contrairement à la Grande Bretagne, la population
reste largement ignorante de ce qui se fait en son nom en matière de
réarmement nucléaire. Puisque même des candidats à la présidentielle
comme S. Royal et N.Sarkozy ignorent tout de l’état actuel de nos forces
nucléaires, il est urgent de faire entrer la question de notre future
missile nucléaire M51 dans la campagne présidentielle, poursuit Xavier
Renou. Notre dépendance excessive envers le pétrole exige non pas
davantage de bombes nucléaires mais un investissement massif dans les économies d’énergie et la promotion des énergies renouvelables. C’est meilleur pour la planète, et aussi pour la paix !

Des actions semblables à celle de ce matin seront organisées dans les
prochaines semaines en France pour lever le voile sur ces enjeux
cruciaux.

Pour la campagne contre le Missile M51, contact : Xavier Renou : 06 64 18 34 21.
http://www.nonaumissilem51.org

Autres photos sur :
http://www.faslane365.org/en/france/france_photo_gallery



En librairie