Compte-rendu de l’ interposition masquée du Vendredi 8 Janvier 2010

mercredi 20 janvier 2010
popularité : 3%

JEÛNE–VIGILANCE
aux abords de l’Îlot St-Germain
Centre Opérationnel des Forces Nucléaires (COFN)

Haut les mains !

Nous n’étions pas aussi nombreux que d’habitude en cette matinée du premier vendredi de l’année. Moins dix au thermomètre. Nous ne pouvions former que deux petites chicanes, l’une et l’autre de 3 irréductibles mascaradesques militant-E-s . N’empêche que l’adversaire s’est rendu : sensible à notre gesticulation et à notre injonction d’abolir l’arme nucléaire, un employé du COFN , au moment de croiser nos regards a levé les bras . Malheureusement , il ne s’en est pas tenu à cette reconnaissance de sa faiblesse et il a poursuivi son chemin vers son ... infâme poste de travail, c’est à dire le Ministère de le défense....27 mètres de banderole étaient déployés Abolir, Abolition, Désarmement, Jeûne pour la Paix. Un jour, on sera une vingtaine et on rasera les murailles du COFN pendant 27 secondes, on passera sans discontinuer devant la porte et l’accès aux infâmes postes de travail ne sera plus possible (soyons réaliste, prévoyons l’impossible...)

Images par une équipe réalisateur-producteur ; avec interviews in situ en fin de présence au sujet de Théodore Monod, sa venue à la Maison de Vigilance et la continuité avec cette action des « premiers Vendredis ».

Mise en commun au bistrot

D’abord en compagnie de l’équipe de filmage. Grande discussion théologico-philosophique et la pensée de Théodore Monod ; nous passons en revue des éléments de bibliographie…

Puis, ordre du jour :

  • New York (Session de révision du TNP), Jeûne à Paris en lien avec la présence à New York
  • Maison de Vigilance le point
  • possibilités de scénario de 12 à 13H
  • possibilités de scénario de 16 à 17H.

Face à face !

En bordure du terre-plein Bd/r.de l’Université, nous arrimons une banderole…
L’un d’entre nous se place là, au niveau du passage pour piétons.
Une petite équipe de télé de quartier ( 20ème ) nous a rejoint pour ce créneau.

Midi s’affiche en haut de l’horloge . La consigne est de raser la muraille et, sinon de mettre en face de leurs responsabilités vis à vis de l’histoire les opérateurs servant l’apocalypse de mettre face à face ceux qui désirent sortir et ceux qui désirent rentrer du Ministère de la défense. Nous sommes 8. Premier passage devant la porte, personne ; deuxième passage, réussite : patiemment entrants et sortants se regardent par dessus la banderole que nous faisons défiler. Voilà ce qu’on appelle de l’interposition !

Oui ! mais, pas pour longtemps. Deux gardiens de l’ordre viennent nous demander de ne pas raser ainsi les murs car "cela déclenche le service d’alarme", comme quoi, même les arguments les plus invraisemblables sont parfois utilisés par des gendarmes... .Nous obtempérons par le froid de canard que ne tempère que la chaleur émanant de nos convictions !

Haies d’honneur sans flambeaux

Le vent n’a pas faibli de la journée. Nous sommes 7 bien emmitouflés , décidés à relayer le flambeau de l’abolition. Serge veut éclairer la lanterne abolitionniste qui virevolte. Pas question de mettre le feu au lumignon suédois qui est à l’intérieur ! D’ailleurs, la nuit tarde à arriver. Juste au départ une huile du COFN veut discuter du problème de fond des armes nucléaires, échange rapide car il est pressé, il ne nous avait jamais encore vu devant le Ministère, nous lui donnons donc rendez vous pour la prochaine fois...

Suite et fin à la Fontaine Saint Michel.

Nous retrouvons quelques membres du Mouvement de la paix et nous déployons comme la dernière fois la grande banderole "Abolition des armes nucléaires". Le froid et le vent ne permet pas au public de consacrer beaucoup de temps aux discussions mais des tracts sont tout de même distribués pour sensibiliser à la campagne ICAN.

Les jeûneurs-vigilants présents étaient en lien avec des amis-sympathisants jeûnant chez eux ou soutenant le groupe par la prière ou la pensée : Agnès, Alain, Anne-Marie, Bruno et Sophie, Catherine, Colette, Danièle M., Danielle A. Denis, François, Jean-Louis, Marlène (Univ.Gandhi-Ahmedabad), Martial, Michel Cal., Michel L., Monique, Muriel, Nerino, Nicole, Odile, Patrick, Paulette, Philippe, Ursula, des femmes du COFED (Comité des Femmes pour les Droits)-RDC et ceux oubliés par inadvertance ou qui n’ont pu être joints avant rédaction. Merci à chacun-E pour ce soutien.

« Base de Rédaction » de Serge
avec compléments & mise en page de Dominique
et Marie Claude

Cette présence était assurée sous la responsabilité de la
Maison de Vigilance
134 route de Béthemont
95150 Taverny

Contact internet : lamaisondevigilance@orange.fr
ou : marie-claude.thibaud@wanadoo.fr

Vous êtes aussi invités à visiter le site de la Maison de Vigilance :

http://maisondevigilance.com


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois