DE nouvelles formes de solidarité face àla précarité et l’exclusion

par MAN Vitré

Donner la parole aux personnes qui vivent de l’exclusion ou se sentent exclues. Leur permettre de se rencontrer. Faire se rencontrer les "exclus" et les "inclus". Tels sont les objectifs que Le MAN s’est fixé, plutôt que parler à leur place, sur eux ou pour eux.
7 associations ont répondu présent :
- Dignité cimetière qui accompagne des personnes totalement isolées et s’organisent en cas de décès pour qu’elles soient enterrées dignement, avec le soutien de la municipalité ;
- Le Relais pour l’emploi, association intermédiaire qui salarie des personnes "éloignées de l’emploi" pour leur permettre de retrouver confiance, suivre une formation et repartir
- Loisirs Pluriel, qui accueille en même temps des enfants porteurs et non porteurs de handicap
- APUI, qui accompagne des demandeurs d’asile, et leur donne accès au français
- Ose ta vie, qui met en place une colocation pour des adultes lourdement handicapés, avec un accompagnement personnalisé
- Les restos du cœur, qui permettent que chacun puisse au moins manger
- Le Centre Social, qui nous accueille et nous aide à la mise en place de ce moment

En effet l’exclusion peut avoir divers visages. L’école, la normalité, le travail, l’économique, le handicap, les loisirs, l’isolement, l’exil ... peuvent tous être des lieux où chacun se sent bien, ou au contraire des lieux de souffrance dont, pour une raison ou une autre, la communauté dont nous faisons naturellement partie nous refuse de vivre en harmonie, ou nous contraint à partir. Chaque fois, c’est une souffrance .

Des jeux coopératifs et un repas partagé permettront de faire connaissance dès le midi.
Deux tables rondes suivront où les personnes concernées pourront s’exprimer.

Un "crieur public" les aura rencontrés au préalable afin de les aider à mettre des mots sur ce qu’ils vivent et les aidera à s’exprimer.

Prendre la parole en public est déjà un pas de sortie de l’isolement.



En librairie