Par Jean-Marie Muller

Entrer dans l’âge de la non-violence Les éditions du Relié, Octobre 2011, 120 pages

Préface de Stéphane Hessel :

« Ce qui caractérise principalement la pensée de Jean-Marie Muller- et c’est en cela qu’il est convaincant-, c’est qu’il veut conjuguer dans une même démarche la sagesse de la non-violence comme la requête d’un sens à l’histoire et la stratégie de l’action non-violente comme la recherche d’une efficacité dans l’histoire. Loin des malentendus et des contresens qui prévalent encore dans notre société sur un tel sujet, il exprime avec force sa conviction que « la justification décisive » de la non-violence, c’est qu’elle « permet de réconcilier l’exigence morale et le réalisme politique ». Tout à l’opposé d’un moralisme facile, l’exigence éthique de la non-violence invite chacun à assumer ses responsabilités dans les risques de l’action. La non-violence est un agir : « elle est le bel agir ». Stéphane Hessel



En librairie