Jeûne international pour l’abolition des armes nucléaires du 6 au 9 août 2021 à Epinal

par MAN Nancy

Vosges Alternatives au Nucléaire, Abolition des Armes Nucléaires, le MAN et le Collectif pour le Désarmement 54 organisent cette année un jeûne du 6 au 9 août 2021 à Épinal dans le cadre de la campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires.
Nous vous invitons à participer, même pour un court moment, dans le respect des règles sanitaires, pour nous soutenir.
Nous serons présents au kiosque à musique du Cours à Epinal du vendredi 6 août de 10h à 18 heures jusqu’au lundi 9 août midi.

Appel international des groupes de jeûneuses et jeûneurs. Nous exigeons le désarmement nucléaire !

Nous sommes des groupes de jeûneuses et jeûneurs de plusieurs pays qui ont décidé de jeûner du 6 août, anniversaire du bombardement d’Hiroshima, au 9 août, anniversaire du bombardement de Nagasaki. Nous jeûnons pour commémorer les centaines de milliers de victimes de ces bombardements, et pour appeler à l’abolition complète des armes nucléaires.

La pandémie du COVID-19 a illustré à un degré sans précédent à quel point toutes les nations de la Terre sont interdépendantes. La soi-disant sécurité ou plutôt la volonté de puissance de quelques-uns ne peut être réalisée au détriment de la sécurité et du bien-être de la majorité.
Dans aucun domaine, les forces rétrogrades qui agissent contre notre interdépendance ne sont aussi manifestes que dans celle des armements nucléaires, possédées par un très petit nombre, mais terriblement menaçantes pour tous.

Le monde dépense 2000 milliards de dollars par an en armes ; une part importante de cette somme est consacrée à l’entretien et au développement, par seulement 9 États dotés d’armes nucléaires, des 14 000 armes nucléaires du monde, dont une petite fraction suffirait à détruire la planète à plusieurs reprises. Citant la menace nucléaire, le changement climatique et la désinformation, les scientifiques qui ont créé l’outil conceptuel nommé "Horloge de l’Apocalypse" l’ont maintenue à son apogée déjà atteint l’année dernière : seulement 100 secondes avant minuit.
Cette situation doit cesser de toute urgence. Nous ne pouvons pas continuer à laisser une petite minorité de pays tenir le reste du monde en otage et gaspiller d’énormes sommes d’argent pour ces armes de tuerie et de destruction massive.

Nous vivons à une époque sombre, mais en même temps, il y a des raisons d’espérer. Cette année a vu l’entrée en vigueur du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Il s’agit désormais d’un élément majeur du droit international, juridiquement contraignant pour ses signataires, et d’une force morale impérieuse pour les pays qui ne l’ont pas encore signé. Les termes du débat changent ; l’écrasante majorité des organisations de la société civile et des citoyens ordinaires, qui s’opposent résolument à la folie des armes nucléaires, ont remporté cette première victoire et doivent maintenant insister pour que la raison l’emporte.

La possession, la production, l’emploi et la menace d’emploi d’armes nucléaires sont désormais interdites au regard du droit international. Le Traité des Nations Unies, ainsi que tous les autres traités antinucléaires, doivent être respectés et appliqués !

Nous, les groupes de jeûneuses et jeûneurs soussignés, appelons chaque personne à se joindre à nous pour exprimer notre appel urgent, à rejoindre les organisations fédérées dans la Campagne internationale pour l’interdiction des armes nucléaires (International Campaign to
Abolish Nuclear Weapons –ICAN) lauréate du prix Nobel de la paix 2017, et à participer aux actions menées par ces organisations.

Le désarmement nucléaire doit avoir lieu maintenant !
Rejoignez le Jeûne !
Exigez que votre pays adhère au Traité !



En librairie