Jeûnes-Actions du 6 au 9 août pour le désarmement nucléaire. Mobilisation pour le désarmement nucléaire !

par MAN

Participez pendant 4 jours au jeûne international d’interpellation et d’actions du 6 au 9 août sur les sites « militaires » du nucléaire !

6 et 9 août sont les dates des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki. Il y aura ceux qui veulent jeûner à l’eau pendant les 4 jours, histoire d’interpeller haut et fort les médias et la population, il y aura tous ceux qui veulent « agir » et « convaincre » !

Un appel international des jeûnes-actions en France et à l’étranger Exigeons le désarmement nucléaire !

Nous sommes des groupes de jeûneurs qui refusons de nous alimenter pendant 4 jours, du 6 août anniversaire d’Hiroshima au 9 août anniversaire de Nagasaki, pour exprimer notre total engagement contre les armes nucléaires et exiger leur élimination.
En cette année 2016 nous devons constater que les pays nucléaristes refusent d’engager le désarmement nucléaire et financent des programmes de modernisation. Au Royaume Uni la majorité parlementaire veut engager le renouvellement des Trident. Dans les pays de l’OTAN qui hébergent des bases nucléaires, les Etats-Unis veulent moderniser les bombes et en équiper des missiles sur de nouveaux avions bombardiers. En France un programme de nouveaux sous-marins nucléaires va être à l’étude…
La COP21 a exprimé fortement en décembre 2015 l’urgence de consacrer des efforts importants à la lutte contre le réchauffement climatique, la COP15 de Copenhague en 2009 avait estimé le coût à 1000 milliards de dollars, cette somme est le budget des armes nucléaires pour les 10 ans qui viennent, un gaspillage révoltant en regard.
L’horloge de l’Apocalypse a été estimée à minuit moins 3 minutes exprimant ainsi que le risque de frappe nucléaire est comparable aux moments les plus dramatiques de la guerre froide. 16 000 bombes nucléaires sont actuellement en service dont 2000 en état d’alerte.
L’Assemblée générale de l’ONU a décidé en décembre 2015 la création d’un Open Ended Working Group pour « étudier des mesures légales, efficaces et concrètes pour réaliser et maintenir un monde libéré des armes nucléaires », c’est à dire mettre en œuvre un traité d’interdiction des armes nucléaires. Les pays nucléaristes s’opposent à un tel traité montrant de ce fait leur mauvaise foi à respecter l’engagement pris dans l’article VI du Traité de non-prolifération.
Le sursaut des opinions publiques est indispensable. Les armes nucléaires doivent être interdites de possession, de fabrication et de menace.
Nous, les groupes de jeûneurs sous-signés, demandons à tous d’exprimer avec nous cette urgence :

Nous exigeons le désarmement nucléaire ! Participez à notre jeûne !


6 lieux pour venir « jeûner et agir » en France :

  • Paris, le siège du « bouton rouge »
  • Brest-Île Longue, la base des sous-marins
  • Cherbourg-La Hague, le centre de production de plutonium
  • Dijon-Valduc, le centre d’entretien des 300 bombes françaises
  • Bordeaux-Mégajoule, le laboratoire d’essais d’explosions nucléaires
  • Montpellier, proche de la base d’Istres des avions Rafale

Contact et infos : 06 32 71 69 90
www.vigilancehiroshimanagasaki.com

Paris, le siège du « bouton rouge »

-* renseignements pratiques
hébergement gratuit dans un gymnase
inscription obligatoire
prévoir une tenue noire pour certaines manifestations

-* programme
Jeudi 4 août à partir de 17h : accueil au gymnase

Vendredi 5 août : 10h à 18h, stage de formation à l’action non-violente et préparation des actions
19h-21h : conférence « nucléaire et santé » Mairie du 2ème, 8 rue de la Banque

Samedi 6 août : 8h commémoration du bombardement d’Hiroshima, place de la République.
De 9h à 18 h présence place de la République et diverses actions dans Paris
17h-18h : concert de ALEE, place de la République

Dimanche 7 août : de 9h à 18 h présence place de la République et diverses actions dans Paris
17h-18h : concert de HK, place de la République
20h : soirée skype de contact avec les jeûnes-actions, CICP, 21 ter rue Voltaire

Lundi 8 août : de 9h à 18 h présence place de la République et diverses actions dans Paris
17h-18h : concert de La Parisienne Libérée, place de la République
19H-21h : film « bons baisers de Moruroa » et débat avec le réalisateur, Mairie du 2ème

Mardi 9 août : 11h commémoration du bombardement de Nagasaki, place de la République

Plus d’info sur : www.vigilancehiroshimanagasaki.com
Consultez les rubriques :

Contact téléphonique : 06 32 71 69 90

Brest-Île Longue, la base des sous-marins

Lieu de rencontre et de jeûne : Plomodiern, parking de Sainte Marie du Menez Hom, en bordure de la principale route de Camaret, par où passent les festivaliers et promeneurs.
Nous aurons un camping-car, une table, des chaises longues…
Actions de présence devant la base de l’Île Longue et au Festival du Bout du Monde décidées par les jeûneurs et leurs soutiens.
Pour tout contact : Anne Le Henaff 06 37 63 88 95
Nikol <nicole.rizzoni@wanadoo.fr>

Cherbourg-La Hague, le centre de production de plutonium

Actions de présence devant le centre du La Hague décidées par les jeûneurs et leurs soutiens.
Pour tout contact : Jean- Sébastien Hederer 06 69 56 21 49

Dijon-Valduc, le centre d’entretien des 300 bombes françaises

Actions de présence devant le centre du CEA de Valduc décidées par les jeûneurs et leurs soutiens.
Présence chaque jour dans Dijon.
Contact et info : Jean-Marc Convers <jeanmarc.convers@gmail.com> 06 14 24 86 96

Bordeaux-Mégajoule, le laboratoire d’essais d’explosions nucléaires

Samedi 6 août : présence devant l’entrée du Laboratoire du Laser Mégajoule et cérémonie de commémoration du bombardement d’Hiroshima
Du dimanche 7 août au mardi 9 août présence dans divers endroits de Bordeaux décidés par les jeûneurs
Hébergement gratuit à Bègles
Contact : Dominique Baude <baude.dominique@laposte.net> 06 89 23 25 35

Montpellier, proche de la base d’Istres des avions Rafale

Actions dans Montpellier décidées par les jeûneurs
Contact : Elisabeth Martinez

Récapitulatif

  • Groupe de jeûneurs à Paris (Dominique Lalanne, do.lalanne@wanadoo.fr )
  • Groupe des jeûneurs de Dijon-Valduc, France, centre de modernisation des armes nucléaires françaises (Jean-Marc Convers <jeanmarc.convers@gmail.com> )
  • Groupe des jeûneurs de Bordeaux-Mégajoule, France, laser de mise au point de nouvelles bombes nucléaires (Dominique Baude <baude.dominique@laposte.net> )
  • Groupe de jeûneurs de La Hague, usine de retraitement et de production de plutonium (Jean- Sébastien Hederer )
  • Groupe de jeûneurs de l’Île Longue, base des sous-marins nucléaires (Nikol <nicole.rizzoni@wanadoo.fr> )
  • Groupe de jeûneurs de Montpellier (Elisabeth Martinez )
  • Groupe de jeûneurs à Londres (Marc Morgan, marcwmorgan@btinternet.com )
  • Groupe de jeûneurs à Berlin du 30 juillet au 5 août puis ensuite à Büchel, Allemagne ( wolfgang.schlupp-hauck@t-online.de )
  • Groupe de jeûneurs de Büchel, Allemagne, base de l’Otan qui héberge 20 bombes nucléaires ( Matthias-W. Engelke )
  • Groupe de jeûneurs de Los Alamos, New Mexico, États-Unis, laboratoire de modernisation des armes nucléaires US ( Alaric Balibrera )
  • Groupe de jeûneurs de Livermore Lab, Californie, États-Unis, laser NIF de mise au point de nouvelles bombes nucléaires (Marcus Pegasus )
  • Groupe de jeûneurs de Kansas City, Missouri, États-Unis ( Ann Suellentrop )
  • Groupe de jeûneurs de Lomé, Togo, (Warie Yao )
  • Groupe de jeûneurs de Lagos, Nigeria (Adebayo Anthony Kehinde )


En librairie