L’impératif de désobéissance Fondements philosophiques et stratégiques de la désobéissance civile par Jean-Marie Muller

(actualisé le )

"Ce qui menace la démocratie, aujourd’hui comme hier, ce n’est pas la désobéissance civile, mais l’obéissance servile." (Jean-Marie Muller)

De Tolstoï à John Rawls, de la « marche du sel » en Inde aux « faucheurs volontaires » en France, ce concept s’est sans cesse enrichi sur les plans philosophiques et stratégiques. En un dialogue fertile avec les textes fondateurs et les grandes campagnes historiques, Jean-Marie Muller explique tous les ressorts de la désobéissance civile, et nous montre ce qu’elle est avant tout : un impératif personnel d’éprouver la légitimité de la loi ; et le cas échéant, la faculté de rompre avec son cadre rassurant.

aux éditions le passager clandestin

288 pages

20 euros



En librairie