Le manifeste de Jai Jagat Résumé en français du "Manifeste blanc et vert" en anglais

(actualisé le ) par Serge PERRIN

Le Manifeste "blanc et vert" de Jai Jagat présente une vision en vue d’un réel progrès pour les peuples du monde et la protection de notre fragile planète : la non-violence doit être ancrée dans les sphères sociale, économique et politique, à travers le monde entier.

Relier les diverses initiatives citoyennes dans le monde est d’autant plus critique et urgent que se profilent des crises croissantes induites par les changements climatiques et écologiques, par l’instabilité politique et ses conséquences en termes d’accélération des conflits violents, qui engendrent des migrations et une plus grande pauvreté. Il y a un besoin immédiat d’un mouvement mondial pour la paix internationale. Il est aujourd’hui nécessaire de combiner la paix entre les peuples et les nations, mais aussi entre les peuples et l’environnement et la planète. Les racines de ces conflits ne résident pas uniquement dans l’accumulation d’armes et dans la prolifération des gaz à effet de serre, mais aussi dans la façon dont nous consommons et produisons, dans les privilèges de certains et l’exclusion d’autres.

Le changement mondial exige la participation de tous. Ces crises planétaires incitent également les gens à adopter d’autres méthodes et stratégies, et à modifier leur comportement. Le concept sarvodaya du Mahatma Gandhi est encore pertinent, car il englobe l’éthique de l’action individuelle qui mène au "bien-être de tous". Cela implique de briser certains des rouages de notre comportement en faveur de la recherche d’un niveau de conscience plus élevé de notre humanité.

La vision de Jai Jagat associe une transformation "intérieure" individuelle à une transformation sociale "externe" plus large, et peut être scindée en six engagements :
1. un engagement en faveur du changement personnel ;
2. un engagement à protéger le rôle nourricier de la planète ;
3. un engagement dans l’action sociale non-violente ;
4. un engagement en faveur de la non-violence comme règle de vie ;
5. un engagement pour une citoyenneté mondiale ; et
6. un engagement envers la justice, les droits de l’homme et la démocratie.

C’est aussi une invitation à s’organiser pour le changement :
• A soutenir l’engagement des jeunes, leur formation et le développement du leadership,
• Développer le leadership des femmes,
• Promouvoir l’organisation communautaire, le leadership, l’action communautaire,
• Construire des mouvements sociaux non-violents,
• Bâtir la solidarité par le dialogue avec l’État ,
• Documenter des programmes constructifs,
• …
C’est un appel toutes les associations et mouvements citoyens à contribuer à 4 axes majeurs de cette proposition d’une société non-violente, afin de :
1) éliminer la pauvreté,
2) éliminer la discrimination sociale (sous toutes ses formes),
3) inverser les processus (économiques, politique, culturels, ...) qui mènent à la destruction écologique, protéger toutes formes de vie et enrayer la crise climatique,
4) mettre fin aux conflits porteurs de violence.

Le défi est de dessiner un cadre de paix et de justice, notamment en relation avec les ODD afin d’élaborer un dialogue avec les institutions internationales.

NOTE : ce Manifeste a mis en lumière certains défis et a décrit différentes opportunités potentielles de mise en œuvre ; localement, l’ancrage de l’engagement et de la contribution peut concerner
• l’économie non-violente, inclusive et écologique, privilégiant le bien-être personnel holistique (non consumériste) et la préservation des biens communs locaux et mondiaux ;
• la carte d’identité d’habitant.e.s du monde, la dignité des ’migrants’ ; la résorption de la pauvreté ( équité - sécurité d’existence), l’accès au logement pour tous la santé pour tou.te.s ;
• le désarmement de la finance ; la lutte contre la privatisation des biens communs dont le vivant ; le refus des énergies fossiles et nucléaires ; la préservation vis-à-vis des technologies invasives ; la justice climatique...
• le soutien à la paysannerie agroécologique et la promotion des droits des paysans ( SPG, …),
• l’affirmation de l’écoféminisme et le leadership des femmes dans l’espace public.....,
• etc.

The Green and White Book : Jai Jagat Manifesto


En librairie