Communiqué du 9 décembre 2013

MANDELA est mort !

par MAN Lyon

Nelson Mandela est mort. C’est un grand homme qui s’en va. Le MAN tient à lui rendre hommage pour son engagement dans la promotion de la dignité humaine de tous les citoyens de l’Afrique du Sud et pour son rôle déterminant dans la lutte contre l’apartheid.

Tout au long de sa longue vie, il aura incarné les différentes stratégies de combat contre le régime de l’apartheid basé sur la ségrégation raciale. En 1944, il entre à l’ANC (Congrès National Africain) et participe à la lutte contre les lois de l’apartheid. Sous l’influence de son leader Albert Lutuli (1898-1967), l’ANC a fait le choix délibéré de la non-violence. Lutuli reçoit le Prix Nobel en 1960. Pour sa part, Nelson Mandela a une approche très pragmatique de la non-violence. Suite à l’incroyable répression qui s’abat sur la marche pacifique de Sharpeville en mars 1960, faisant 69 morts et 178 blessés, Mandela, bouleversé par ce massacre, s’engage alors dans une politique "de violence efficacement contrôlée". A partir de 1961, il dirige la branche militaire de l’ANC et mène des actions de "sabotage non meurtrier".
Il est arrêté et condamné à la prison et aux travaux forcés à perpétuité. Dès lors, il devient un symbole de la lutte pour l’égalité raciale et bénéficie d’un soutien croissant. D’autant plus que pendant ce temps le combat contre l’apartheid a progressé notamment par les actions de boycott, et grâce à une mobilisation internationale déterminante.

Après vingt-sept années d’emprisonnement dans des conditions souvent très dures, Mandela est relâché le 11 février 1990. Il négocie alors pied à pied avec le gouvernement de l’apartheid une transition pacifique vers une démocratie multiraciale. Il saura épargner à son peuple une guerre civile raciale qui, au début des années 90, paraissait difficilement évitable. Ceci lui vaudra le prix Nobel de la paix en 1993, partagé avec le dernier président de l’apartheid, Frederik De Klerk. Nelson Mandela devient le premier président noir d’Afrique du Sud en 1994. Il mène une politique de réconciliation nationale entre Noirs et Blancs en luttant notamment contre les inégalités économiques. Il est salué comme le père d’une Afrique du Sud multiraciale et pleinement démocratique, qualifiée de "nation arc-en-ciel", même si le pays reste confronté à de graves problèmes d’inégalités économiques, de tensions sociales et de replis communautaires.

Dans les années 80, le MAN a pris sa part dans ce combat contre l’apartheid en jouant un rôle actif dans le mouvement de boycott des oranges Outspan. Avec d’autres partenaires nous avons créé dans la plupart des grandes villes de France des Collectifs anti-Outspan. Cette action de boycott menée dans de nombreux pays européens a eu un impact important de pression économique et politique sur le régime de l’apartheid. C’était aussi l’occasion de sensibiliser les occidentaux sur les conditions d’exploitation des noirs.

Comme Gandhi et Martin Luther King, Nelson Mandela est une figure emblématique de la lutte contre le racisme et pour la dignité humaine. Ils ont toujours lutté avec détermination contre leurs adversaires tout en respectant foncièrement leurs personnes.

En ces jours de deuil, nous sommes tristes, adieu Madiba !

Pour les plus jeunes qui ne connaissent pas vraiment l’extraordinaire parcours de cet homme, nous pouvons conseiller deux films grand public : GoodBye Bafana (2007) de Bille August et Invictus (2009) de Clint Eastwood.

Paris le 9 décembre 2013,

Pour le MAN,
Yvette BAILLY
Porte-parole



En librairie