MARCHE DES LIBERTES 28 NOVEMBRE 2020

par MAN Vitré

Nous étions environ 150 place de la gare à Vitré pour rappeler les légitimes droits d’expression, d’opinion et la liberté de la presse.
Nous voulions affirmer notre opposition en particulier à l’article 4 du projet de loi "sécurité globale".
En effet : {}La police et la la gendarmerie sont des institutions publiques et républicaines qui méritent notre respect. En contrepartie, leurs agents doivent pouvoir faire l’objet d’un contrôle public dans l’exercice de leurs fonctions. Or interdire de les filmer revient à leur assurer l’impunité en cas de dérive"

Nous avons allègrement chanté :
Ne la laisse pas tomber,
Elle est si fragile
J’parle de not’liberté
Je sais c’est pas si facile...



En librairie