Notre-Dame des Landes : la violence ne résout rien ! Elle est le problème ! Communiqué du 18 avril 2018

par MAN


Maintenant que le projet d’aéroport a été abandonné, trouver un accord sur l’utilisation des terres ainsi libérées est nécessaire en prenant en compte des expériences de plusieurs années. Malheureusement la flambée de violence actuelle et sa médiatisation laissent dans l’ombre et fragilisent les alternatives qui étaient en train de germer.

La volonté affirmée de résoudre le conflit par un affrontement violent et binaire montre ses limites et ses effets désastreux sur le terrain : coûts humains et financiers scandaleux, destruction de bâtiment à usage agricole en cours de régularisation, amalgame entre les personnes engagées durablement dans une alternative écologique et des individus qui seraient venus pour en découdre.

La violence sensée résoudre le conflit devient le problème. C’est ce que nous enseigne la non-violence, c’est ce que le gouvernement n’a pas compris, adoptant une posture régalienne d’un autre temps : cette utilisation brutale de la force militaire met en échec la négociation en cours et aboutit à une spirale répression / exaspération, et à une perte de confiance, avec le blocage de chaque camp sur ses positions de principe.

Pour sortir de cette spirale mortifère qui pourrait conduire à un nouveau drame, il convient de surseoir à ces opérations militaires et d’accepter avec bienveillance les projets agricoles et de territoire collectifs et innovateurs. Ces projets sont susceptibles de contribuer à dessiner un autre type d’agriculture mieux adaptée au monde de demain. C’est une chance à saisir à Notre Dame des Landes !

Nous avons de grands progrès à faire dans notre pays en termes de culture du conflit et de méthodes de résolution non-violente, méthodes que la loi Peillon demande d’enseigner désormais dans l’Éducation nationale.

Le Comité d’animation du MAN

Contact presse : Serge Perrin – 06.03.80.39.95



En librairie