Quinzaine de la Non-violence et de la Paix 2018

(actualisé le ) par MAN Lyon

Face à la précarité et l’exclusion : de nouvelles formes de solidarités

"Construire une monde où chacun ait sa place"

Les phénomènes d’exclusion et de discrimination révèlent une cassure entre individus et un accroissement des inégalités. C’est une profonde injustice sociale, économique et spatio-temporelle que vivent quotidiennement un certain nombre de nos concitoyens, entraînant souffrance, découragement, détresse, repli sur soi et perte de confiance dans ce qui fait société. Chacun, quelles que soient ses difficultés et son histoire, a droit au respect inconditionnel de sa personne, de ses besoins, de ses aspirations, de sa dignité. Toute expérience de vraies rencontres entre mondes qui s’ignorent aide à la restauration du lien social. Plusieurs expériences collectives sont menées qui renforcent le sentiment d’appartenance et permettent aux individus de retrouver leur dignité.

De plus, des citoyens s’engagent dans de nouvelles formes de solidarités. Ces mobilisations réaffirment, quelquefois par des actions de désobéissance civile, que la solidarité n’est pas un délit. Le MAN, dont le rôle est de faire valoir l’apport de la non-violence dans les luttes sociales et politiques ainsi que dans l’action éducative, propose une analyse sur ces phénomènes de société et soutient les multiples actions menées avec d’autres, en réseaux, pour que chaque individu trouve place et considération.

Ce sera l’axe de la Quinzaine de la Non-violence et de la Paix 2018 organisée par le MAN Lyon en partenariat avec :
L’Espace Pandora, la MJC Jean Macé, la Maison des Solidarités Locales et Internationales, C’osons nous, Médiation Nomade, l’IFMAN Rhône-Loire, les cinémas Gérard Philipe de Vénissieux, Le Zola de Villeurbanne, Les Alizés de Bron et le Scénario de Saint Priest.
Avec le soutien de Non-violence XXI

Le programme complet :



En librairie