Réseau éducation

(actualisé le )

Le réseau éducation est constitué d’adhérents au MAN de divers groupes en France.

Ses objectifs sont :
- mettre en relation les groupes et les adhérents pour échanger des informations, et mener des débats sur la non-violence en éducation.
- permettre la diffusion d’outils, de ressources

Le réseau recense des outils et des expériences innovantes de régulation non-violente des conflits, dans le domaine de l’éducation. Ce travail s’inscrit dans la dynamique de la Décennie internationale de promotion de la culture de non-violence, et contribue aux chantiers organisés par la Coordination à l’éducation à la non-violence et à la paix : rédaction du programme d’éducation à la non-violence et à la paix de la maternelle au collège, forums, Lettre de l’éducation.

Exemple d’outils utilisés, les Jeux coopératifs : leur conception permet de jouer avec plaisir en relevant un défi, en exerçant son imagination et l’esprit d’équipe. En fin de partie, tous les participants gagnent ou perdent ensemble. Ces jeux sont l’occasion d’une discussion permanente entre joueurs pour choisir les meilleures solutions, élaborer des stratégies solidaires...

Le réseau participe, dans la mesure de ses moyens, à des débats d’actualité.

Il a permis par exemple la rédaction d’un argumentaire contre la Note de Vie Scolaire. L’objectif poursuivi officiellement est de contribuer à l’éducation à la citoyenneté : dans les collèges, il est attribué aux élèves, de la sixième à la troisième, une Note de Vie Scolaire. Cette note doit mesurer l’assiduité de l’élève, son respect du règlement intérieur, sa participation à la vie de l’établissement, et une appréciation sur son comportement. Cette note sera prise en compte dans l’obtention du brevet des collèges. L’argumentaire détaille à quels besoins répond cette note, quelles sont les compétences sociales à mettre en valeur et à évaluer, quels problèmes pose cette note de vie scolaire (Confusion entre notation et évaluation, mise en danger de la cohérence éducative, inégalités entre établissements, risque de la double peine), et quelles sont les alternatives possibles.

Le réseau rassemble les réflexions des « commissions éducation » locales, à propos de sanction non-violente, d’éducation à l’autonomie et à la solidarité, de développement de l’empathie…

Pour faire partie de ce réseau éducation/formation, vous pouvez contacter le MAN au 01 45 44 48 25 ou man@nonviolence.fr



En librairie