Communiqué du MAN du 23 novembre 2008

Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école

par MAN Lyon

Le Mouvement pour une Alternative Non-violente ( MAN ) dont l’objectif est de promouvoir la non-violence et de faire valoir son apport spécifique dans la vie quotidienne, dans l’éducation, et dans les luttes sociales et politiques, souhaite attirer l’attention sur l’initiative d’Alain REFALO : "En conscience, je refuse d’obéir", lettre d’un instituteur à son inspecteur, ainsi que sur le site « Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école ». Cette initiative a un impact retentissant dans le milieu enseignant, et un écho très favorable.

Le MAN apporte son soutien à cette action de résistance active et de désobéissance civile qui dénonce les réformes et les projets de l’Education Nationale remettant en cause les fondements et l’éthique même de l’enseignement.

Cette démarche de résistance non-violente lance une vraie dynamique de désobéissance pédagogique qui prend de plus en plus d’ampleur auprès des enseignants mais aussi dans toute la communauté éducative. L’avenir de nos enfants, et plus particulièrement de ceux qui rencontrent le plus de difficultés dans l’apprentissage scolaire, est un enjeu majeur de notre société.

"Lorsqu’on ouvre une école, on ferme une prison" disait Victor Hugo... L’inverse est peut être vrai aussi. Alors même que l’État s’apprête à supprimer des milliers de postes d’enseignants, il envisage de créer des milliers de postes de gardiens de prison... Cela ne reflète-t-il pas la société dans laquelle nous vivons ?

Nous vous invitons à visiter le site de la résistance pédagogique.



En librairie