Toutes les minorités doivent pouvoir vivre librement en Irak Communiqué du 15 août 2014

3 | par MAN

Des centaines de milliers de chrétiens et de yézidis d’Irak sont menacés de massacres, fuient sur les routes et cherchent refuge où ils peuvent. Ils sont plus de 400 000 à vivre ce cauchemar pour la seule raison qu’ils sont chrétiens ou yézidis. L’État islamique d’Irak et du Levant (EIIL) n’a proposé à ces personnes que le choix entre la conversion à l’Islam radical, la mort ou l’exil.


Le MAN souligne que les chrétiens d’Irak ne cherchent pas à se venger des massacres subis, ne cherchent nullement à s’armer, mais désirent seulement pouvoir vivre là où ils habitent depuis 2000 ans. Le MAN tient à leur manifester son estime et son soutien.

La France a un devoir de parole et d’action. C’est pourquoi le MAN demande au gouvernement français de renforcer son aide humanitaire et sanitaire. La délivrance de visas d’asile doit s’intensifier pour ceux qui en font la demande. La France se doit d’agir au Conseil de sécurité de l’ONU pour soutenir et protéger toutes les minorités persécutées en Irak.

Le gouvernement irakien, actuellement en crise profonde, est incapable de protéger les populations civiles victimes de discrimination, empêtré qu’il est dans la corruption et les violences, après avoir favorisé les chiites contre les sunnites, les kurdes et les chrétiens. Le MAN voit ici la conséquence désastreuse de la guerre menée par les États Unis en Irak. La seule solution est politique. Il faut en Irak un nouveau gouvernement faisant place à toutes les composantes de la société. Il faut un programme d’inclusion communautaire dans l’armée, la police et toute l’administration pour empêcher le cercle vicieux des frustrations et des haines.

Pour l’heure, il convient à la France de dire haut et fort qui finance l’EIIL. C’est en coupant le robinet des bailleurs de fonds de l’EIIL, qui sont notamment en Arabie saoudite et dans les Émirats, que l’on agira à moyen et long terme. La France doit imposer à l’Arabie saoudite et aux monarchies conservatrices du Golfe de sortir de leur double jeu politique en Irak comme en Syrie. Par ailleurs, la France doit cesser son commerce d’armes notamment au Proche et au Moyen Orient, en commençant par refuser de vendre des avions Rafale au Qatar qui se prépare à en acheter. Toute arme est conçue pour tuer un jour, ces régions du globe en ont déjà que trop. On n’éteint pas un feu en y jetant de l’huile.

Paris le 15 août 2014,

Yvette BAILLY
Porte parole du MAN

François VAILLANT
MAN Haute Normandie



En librairie