Voeux du MAN pour 2020

par MAN

Que souhaiter pour 2020 ?

«  Un arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse » dit le proverbe

La violence et tant de souffrances sont présentes sans discontinuer dans les médias, autour de nous, dans le monde, nourrissant peurs et colères.
Et il est juste de ne pas être sourds à ce fracas.
Fracas du désir de dominer et humilier, tant sur le plan économique que politique, du Président Trump et de tant d’autres.
Fracas du dérèglement climatique qui chaque jour davantage fait subir ses conséquences à la Terre et à ses habitants, humains ou non.
Fracas des nationalismes qui se réveillent y compris en Europe, et nourrissent l’émergence de plus en plus de « murs ».
Fracas de la détresse des personnes qui fuient leur pays dans l’espoir d’une vie meilleure et dont on étouffe l’espoir, la dignité et l’humanité.
Fracas de l’hypocrisie des pays dit « puissants », dont la France, qui s’obstinent à vouloir préserver privilèges, modes de vie et pouvoirs indus, avec un déni de réalité et un cynisme honteux.
Fracas des guerres et de la course aux armements y compris nucléaires.
Fracas de la misère.
Fracas des violences de genre.
Fracas des dictatures.
La liste est infinie…

Les entendre nous permet d’être touchés, révoltés, et surtout pas impuissants.
Au contraire…

La forêt pousse !

Si nombreuses et foisonnantes sont, en Algérie, à Hong Kong, au Congo, en Argentine, en Russie, en Europe, aux USA..., les initiatives, les actions de désobéissance civile, les luttes pour la justice sociale et climatique, la dignité, les droits Humains, les droits de la Terre, qu’il est impossible de les énumérer.
Dans tous les domaines, partout des personnes se lèvent et agissent, construisant dès maintenant un autre monde.
La vie est là, luxuriante et étonnante comme elle sait le faire. Sachons la voir et la rejoindre, la nourrir, la cultiver.

La non-violence est à l’œuvre : souhaitons qu’en 2020 elle continue à grandir et soit de mieux en mieux reconnue ! Qu’elle devienne le pilier d’un monde meilleur à construire !
Maintenant.

«  Soyons le monde que nous voulons voir arriver » disait Gandhi.

Annie Déan, porte-parole



En librairie