L'état d'urgence libère la violence d’État et enferme la démocratie - commentaires