Un pas supplémentaire pour lutter contre le terrorisme : respecter l’embargo de la livraison des armes à l’Arabie Saoudite.

Communiqué du 14 mars 2016
lundi 14 mars 2016
par  MAN
popularité : 7%

Si les analyses sur les raisons de l’émergence du terrorisme et les façons de lutter contre ce fléau divergent, les avis convergent pour reconnaître le rôle prépondérant de l’Arabie Saoudite dans la diffusion et le financement de l’idéologie salafiste wahhabite, dont s’inspire Daesh et qui dénature l’Islam.

Ce sinistre rôle joué depuis des années par l’Arabie Saoudite n’empêche pas la France et l’Europe de considérer ce pays comme un partenaire diplomatique et commercial respectable. Le MAN dénonce bien évidemment la remise par le Président Hollande de la légion d’honneur au prince héritier d’Arabie Saoudite Mohammed Ben Nayef.

L’Arabie Saoudite est devenue en 2014 le premier importateur mondial d’équipements militaires et le premier client de la France en matière d’armement. De plus, depuis mars 2015, l’Arabie Saoudite a pris la tête d’une coalition arabe pour soutenir militairement le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi face aux rebelles houthis, appuyés par l’Iran et les partisans d’Ali Abdallah Saleh, l’ex-homme fort du Yémen, chassé du pouvoir en 2012. Il existe de graves suspicions selon lesquelles des écoles, des hôpitaux, des centres de secours sont ciblés par cette coalition. Selon les bilans donnés par les Nations unies, le conflit au Yémen a fait plus de 6.100 morts (dont 50% de civils) et environ 30.000 blessés.

L’action diplomatique oblige à maintenir les relations avec ce pays qui ne peut être écarté dans la recherche de solutions à la situation tragique dans laquelle se trouve tout le Moyen Orient. Mais cela ne doit pas se traduire par des ventes d’armes qui aggravent les tensions militaires.

Dans ce contexte difficile, une action de lobbying auprès du Parlement européen a été menée en vue d’aboutir à un vote en faveur d’un embargo sur la vente d’armes à l’Arabie Saoudite. Cette action a été initiée par différentes associations dont l’Observatoire des Armements. Le MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente) s’est associé à cette mobilisation qui a porté ses fruits.

En effet le Parlement européen a adopté, le 25 février, à une large majorité, une résolution demandant la mise en place d’un embargo sur les livraisons d’armes à l’Arabie Saoudite. Le MAN se félicite de l’adoption de cette résolution qui a eu le soutien de la délégation socialiste française au Parlement européen. La Suède a déjà mis fin à sa coopération militaire avec l’Arabie saoudite. Nous devons maintenant contraindre la France à en faire autant. Cette résolution du Parlement européen est donc un premier pas qui doit être suivi d’autres !

Le 14 mars 2016
Yvette BAILLY
Porte parole
04.78.67.46.10


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois