Boycott-Désinvestissement-Sanction (BDS) : un levier citoyen pour agir Soirée filmée du MAN IDF

(actualisé le ) par MAN Ile de France

José-Luis Moraguès, porte-parole du Comité BDS France 34 et membre du MAN Montpellier, nous fait partager son expérience et la situation du mouvement aujourd’hui, les perspectives, action directe non-violente et désobéissance civile,

Le BDS se situe dans la continuité des grands boycotts historiques : boycott du thé chinois en Angleterre (1760), des textiles anglais en Inde (1920), des bus de Montgomery aux USA (1955), produits maraîchers aux USA (1970), oranges Outspan en Afrique du Sud (1975), etc.
Le BDS a été lancé en 2005, à l’appel de 170 organisations palestiniennes ; il vise à faire appliquer le droit international, il oeuvre à la libération d’un peuple opprimé et il est porteur de valeurs universelles telles que l’égalité, la justice, la liberté, la dignité. Il mentionne explicitement les actions de Boycott, Désinvestissement et Sanctions en tant que « non-violents ».



En librairie