Campagne pour l’envoi d’une force d’interposition civile en Palestine Campagne européenne lancée par le MAN

(actualisé le ) par Serge PERRIN

Face à l’escalade de la violence au Proche-Orient, le MAN a décidé d’agir au plus près des acteurs de paix tant israéliens que palestiniens. Une mission d’évaluation et de nombreuses rencontres avec des organisations locales ont révélé la nécessité impérieuse d’une force internationale d’intervention civile en Israël et en Palestine. Une telle force aura pour mission de travailler avec les acteurs de paix pour renforcer des espaces de dialogue entre les deux communautés, par des actions de médiation, d’accompagnement, de protection et d’observation. Les volontaires de paix agiront en tant que tierce partie en affirmant une double solidarité, afin de répondre aux préoccupations légitimes des deux communautés. Par leur présence, ils contribueront à faire reculer la violence, la peur et le sentiment d’insécurité en agissant au plus près des populations.

Elle était soutenue au départ par Secours Catholique/Caritas France, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les peuples (MRAP), Pax Christi France, Coordination de l’Action Non-Violente de l’Arche de Lanza del Vasto (CANVA), Mouvement pour l’Objection de Conscience (MOC), Union générale des Etudiants de Palestine (GUPS) ; Les Casques Bleus Citoyens en France et par Arab Educational Institute, Bustan, Center for reconciliation and conflict resolution, International Palestinian Youth League (IPYL), Jerusalem Center for women (JCW), New Profile, One Voice-Palestine, Wi’am en Palestine et Israël.

En septembre 2005 la campagne est devenu européenne, en particulier en Italie et en Espagne : "afin que l’envoi d’une telle force soit possible, le MAN, aux côtés de ses partenaires en France et au Proche-Orient, a lancé une campagne en France et auprès de l’Union Européenne. Dans un premier temps, son but est d’encourager les décideurs européens à réaliser une étude de faisabilité sur les conditions de l’envoi d’une force viable sur le terrain. Dans un second temps, il s’agira pour l’Union Européenne, après avoir négocié avec les autorités israéliennes et palestiniennes, de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la réalisation de cet objectif."

Des rencontres ont eu lieu à Bruxelles et au parlement européen, et plusieurs voyages ont été organisés en Palestine et Israël.



En librairie