Les forces israéliennes détruisent les maisons de quatre familles la même journée à Al Jeftlik

28 Avril 2015 - Jordan Valley Solidarity, Fasayel, Cisjordanie, Palestine occupée
lundi 4 mai 2015
par  Administration
popularité : 10%

La première maison à démolie était celle de la famille Tareeq, où Mohammed Abu Amer a vivait avec sa famille (cinq personnes dont des enfants âgés de un an et demi et trois ans). Ce fut la deuxième fois en moins d’un an que leur maison a été détruite. Pourtant, cette famille n’avait pas reçu d’ordre de démolition cette fois ci. Etant agriculteurs et producteurs de dates et de différents légumes, la maison était située à côté des terrains agricoles.

Le 10 Mars 2015, la première maison de cette famille a été détruite. Elle avait été construite en août 2014 et soumise à un ordre de démolition tout de suite après. Cette maison de 114 mètres carrés était composée de plusieurs chambres, 2 salles de bains, cuisine, balcon et une grange, la construction de cette maison avait couté 35 000 shekels (9000 dollars américains). Suite à la première destruction, la famille a construit une maison de 50 mètres carrés, composé d’une cuisine, une salle de bain et d’une chambre pour le prix de 8000 shekels (2000 dollars américains).
Lorsque des militants de la vallée du Jourdain et des volontaires internationaux sont arrivés sur le terrain, la famille avait déjà installé une tente pour s’abriter. Ils ont expliqué que seulement dix minutes avant la destruction, des militaires prenaient des photos. Depuis qu’ils ont reconstruit la maison, la famille était sous haute surveillance de l’armée israélienne, qui cherchait des preuves de travaux de construction.
À 5h40, l’armée a rasé les maisons voisines de Yakub et Mohammed Lahafe Dadoub. Chacune de leurs maisons avaient deux chambres, une cuisine et une salle de bains. Les parties les plus anciennes de leurs maisons (salle de bain et cuisine) ont été construites en parpaings il y a deux ans. Lorsque les familles ont commencé à construire les autres pièces, en tôle , il y a 9 mois, l’armée a pris des photos des maisons et laissé un ordre de démolition à l’extérieur, caché dans les roches. Ce fut la seule information que les familles ont reçu concernant la démolition. Ces familles n’ont pas les moyens de payer un avocat pour les représenter devant la cours israélienne. Les différentes expériences précédentes démontrent que le système de justice israélienne fait une discrimination systémique et délibérée contre les Palestiniens à chaque fois.

Yakub et sa femme vivaient dans leur maison avec leurs filles âgées de 1 mois et de 2 ans. Mohammed et sa femme ont cinq filles qui ont entre de 1 an et demi et 8 ans. Les maisons ont été construites pour 50 000 shekels chacune (13 000 dollars) et il faudra payer encore plus cher pour les reconstruire. Les familles sont déterminées à déblayer les décombres de leurs maisons détruites et de les reconstruire sur le même terrain, encore et encore.

Enfin, dans une maison voisine, leur frère Mahmoud Lahafe Dadoub vivait avec sa famille de 10 personnes, dont 4 enfants. Ils ont construit la maison pour vivre plus près des terres agricoles de leur famille dans la vallée du Jourdain, pour le coût de 30 000 shekels (7500 dollars américains). Aujourd’hui, leur maison, construite en parpaing, a été démoli pour la deuxième fois, après avoir reçu trois ordres de démolition. La famille va reconstruire la maison sur une autre partie de leurs terres, cette maison coûtera à nouveau 30 000 shekels.
93,4% de la vallée du Jourdain est en « zone C », sous total contrôle de l’armée israélienne, on compte 37 colonies israéliennes illégales, la grande majorité de ces colonies font de l’exploitation agricole. L’expansion de ces colonies, le vol des terres et la démolition de maisons palestiniennes font partie de la politique israélienne de nettoyage ethnique et de colonisation des zones les plus fertiles et les plus rentables de la Cisjordanie. Alors que les Palestiniens sont violemment chassés de leurs maisons et que la loi leur interdit de construire habitation et ferme, les Israéliens sont encouragés à construire des maisons et des entreprises dans la zone C. La plupart des maisons palestiniennes dans la région ont des ordres de démolition en cours.
La famille Lahafe Dadoub était propriétaire d’une entreprise agricole d’exportation, spécialisée dans l’exportation d‘olives vers les États-Unis, la Jordanie et Gaza. Leur entreprise a été ruinée par les restrictions israéliennes qui interdisent l’exportation de leurs produits.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois